A propos de l'auteur journal-delinsup

Site Web : http://www.l-insupportable-stf.fr

 

Quelques mots sur moi

Je m’appelle Stéphanie Bouvier-Dréano, je crée de la maroquinerie et des bijoux sous la marque L’insupportable Stf* depuis 2007.
Ma démarche créative est d'associer des matières anciennes ou recyclées à des matières contemporaines achetées localement et très souvent en déstockage, de cette façon mes créations sont empreintes de nostalgie. Elles évoluent dans un univers rétro mais résolument ancré dans la tendance actuelle.

Je suis grande chineuse d’objets. Je penser que les objets d’avant peuvent avoir une nouvelle vie. Ce petit patrimoine est commun à chacun de nous et j’ai choisi de l’utiliser dans mes créations pour que l’on ne l’oublie pas. A long ou moyen terme, ces trouvailles sont vouées à disparaitre.
Au début, j’ai commencé par collecter les vieux papiers (les cartes postales, les livres d’école, les journaux de mode, les dictionnaires anciens…) pour pouvoir créer mes images en infographie (photocomposition) que j’imprime au transfert sur toile de coton. C’est la première étape de fabrication de la maroquinerie que je réalise entièrement dans mon atelier à Dingé.
Ensuite, c’est ouvert à moi divers possibilité de matières anciennes : le tissu, le canevas, les broderies, les bijoux, les objets en métal, les verres de montre à gousset…Tous ces trésors anciens m’ont permis d’imaginer plusieurs collections de bijoux.
J’aime travailler le tissu mais je me suis aperçue qu’il n’avait pas toujours une bonne l’image. Il peut être vu comme une matière avec peu d’éclat que l’on considère comme banal surtout si la fibre de base est sans noblesse. Par contre si je le marie à du cuir, du verre, du métal, de la laine, des perles de verre…, l’image du tissu change et devient plus précieuse.
Dans mes créations, vous pouvez voir que j’utilise différents processus de fabrication. Si la couture est la technique la plus utilisée et présente dans toutes mes pièces, vous pouvez découvrir que l’infographie, la broderie de perles de verre, la laine cardée à l’aiguille, le serti à l’étain, la ciselure du métal au repoussé sont des techniques que j’ai mis en place pour lier le tissu à des matières que l’on n’a pas forcément l’habitude d’imaginer ensemble.